10e poème d’Els Moors en tant que Poète Nationale

À la fin du mois d’août, notre Poète Nationale, Els Moors, a séjourné à la Letterie, à Ostende. Elle y a côtoyé quelques écrivains, « échoués » sur la côte belge le temps d’une résidence, ainsi que son successeur, Carl Norac. Carl, fraichement installé à Ostende, leur a proposé ses premières impressions de la ville balnéaire en photos et celles-ci ont inspiré les écrivains résidents. Ce séjour a donné lieu à un « Gesamtkunstwerk », une œuvre d’art totale, en allemand. Ce nouveau poème, « Leçon de vol » en fait partie.

 

Leçon de vol

 

voici la rumeur de la mer mais dans cette ville
en mémoire des vagues qui échouent sur la plage
résonne toujours d’abord le chant rond des mouettes
allant d’un sifflement affolé sur

 

un vent invisible battant la mesure
jusqu’à l’absorption ou l’expulsion momentanée
de vagues notes aiguës refusant bec et ongles
tout accord ces cris

 

irréguliers entonnés d’aigu en grave
comme un soufflet imitant ainsi
les braillements du vent ont l’intention
de prévenir ou d’informer le passant

 

songeur et réfléchi par nature
du fait qu’il se trouve
à l’orée d’un domaine maritime
aux confins lointains

 

les mouettes sont les gardiens blancs de ce
domaine elles paradent omnipotentes et pieds nus
sur des frontières qu’elles seules maîtrisent
et contrôlent en s’envolant

 

et en se posant dans des couleurs claires
pures et d’un regard sans ambiguïté
je vis ainsi un matin un groupe de
cent mouettes sur la plage