Aurélien Dony

C’est jour de triste

Pourquoi se le cacher

Chacun sous son manteau

Les yeux au bord des larmes

Le coeur lourd

D’avoir à te compter

Au nombre des départs

 

C’est jour de triste

On cherche dans la poche

Quelque chose à serrer

Dans le ventre

A reprendre son souffle

Et serrés derrière toi

A ne pas se dissoudre

 

C’est jour de triste, oui

Mais comment défaillir

Nous qui portons ce jour

Le chagrin des amis

Reclus dans les maisons

Les larmes des copains

Que nous versons pour eux

 

A nous ce jour de triste

D’en faire une chanson

D’orchestrer nos sanglots

En un chant d’amitié

En un hymne d’amour

De déchirer pour toi

Le voile du silence

 

Jour de triste

Paraît-il

Une vieille rumeur

Nous chantons crescendo

Pour que ton nom résonne

En chaque note éclose

Aux partitions du jour