LAURENCE VIELLE : prochaine Poète nationale

En cette veille de Journée mondiale de la Poésie, les organisateurs du projet « Poète national » sont fiers d’annoncer que c’est la poète francophone Laurence Vielle qui succèdera à Charles Ducal l’année prochaine. En effet, le 28 janvier 2016, à l’occasion du « Gedichtendag » (Journée de la Poésie célébrée en Flandre et aux Pays-Pays chaque dernier jeudi de janvier), Laurence héritera du titre de « Poète nationale » et écrira donc, pendant deux ans, des poèmes autour de notre pays, de son histoire et de son actualité.

D’ici là, la poète sera l’ambassadrice francophone du « Poète national » actuel Charles Ducal. Elle l’accompagnera lors des différentes activités qu’il fera en Wallonie et sera sa représentante officielle. La nouvelle sera annoncée au public ce soir lors du ROTSPALEIS, un événement de poésie unique en Belgique qui aura lieu au Sportpaleis d’Anvers et durant lequel Laurence et Charles feront une intervention originale… Pour plus d’informations sur cette soirée, cliquez ici. Dans la partie francophone de notre pays, c’est à la Maison de la Poésie d’Amay que le Poète national et sa nouvelle ambassadrice annonceront officiellement la nouvelle à l’occasion du Nouvel An Poétique ce samedi 21 mars. Pour plus d’informations sur le programme de cette journée, cliquez ici.

Née à Bruxelles en 1968, Laurence Vielle a toujours ressenti le besoin d’entendre ce qu’elle lisait. À ce sujet, elle dit : « Ce que j’écris est du matériel oral, du matériel sonore. J’aime lire à haute voix ce qui est écrit ». Une lecture donnée par Laurence est donc toujours un événement remarquable. Elle se qualifie elle-même de collectionneuse de mots : « Je ramasse les mots, les mots des autres, les miens et les rythmes du monde. Ensuite, j’écris et je dis ces mots à haute voix ».


 

 Jamais faux / Nooit fout / Nie falsch : Le 9e poème de Charles Ducal

En cette veille de printemps, Charles Ducal est heureux de publier le 9e poème de sa mission de « Poète national ». Un nouveau texte à travers lequel il a voulu mettre l’accent sur la jeunesse et la poésie. Parce que selon lui, sans les jeunes, il ne peut exister de nouveaux printemps ni de nouveaux sons. Avec ce nouveau texte, Charles Ducal invite donc chaleureusement tous les jeunes à poursuivre le chemin de la poésie et profitera de sa venue ce soir au ROTSPALEIS pour en faire une première lecture publique en néerlandais. Le poème « Jamais faux ou éloge de l’aventure » est disponible dès aujourd’hui sur le site du « Poète national » : http://www.poetenational.be/jamaisfaux/

 

Le 21 mars est une date à retenir puisqu’il s’agit de la Journée Mondiale de la Poésie mais comme annoncé plus haut, c’est aussi le jour du Nouvel An Poétique à la Maison de la Poésie d’Amay. Un événement annonçant le renouveau poétique avec cette année, la sortie mondiale de « Belgium Bordelio », une anthologie de 15 auteurs néerlandophones et 15 auteurs francophones composée par Jan H. Mysjkin et Antoine Wauters. Pendant la présentation de l’ouvrage à 18h, Charles Ducal et Laurence Vielle partageront pour la première fois la scène belge francophone et ce sera également l’occasion pour Charles de faire une première lecture en français de son nouveau poème.

 


 « Poète national », c’est quoi ?

Depuis le 30 janvier 2014, la Belgique peut dire qu’elle a son propre représentant en matière de poésie : Charles Ducal, le prermier « Poète national ». Ce projet est une initiative littéraire dont le but est de créer des ponts entre les frontières de notre pays pour que la poésie puisse passer au travers
des barrières culturelles et linguistiques. Le projet « Poète national » n’a qu’un seul dessein : faire vivre la poésie de Belgique, la répandre au plus grand nombre et la faire correspondre à notre actualité.

Ce projet a été initié par 3 acteurs culturels belges francophones et néerlandophones : Poëziecentrum de Gand, la Maison de la Poésie de Namur et VONK & Zonen d’Anvers. Mais en ce début 2015, d’autres partenaires francophones ont également souhaité rejoindre le projet : la Maison de la Poésie d’Amay, le fiEstival maelstrÖm, le Théâtre Poème 2 et les Midis de la Poésie à Bruxelles.

Durant les deux années où le « Poète national » porte son titre, il ou elle a pour mission d’écrire au minimum 6 poèmes par an sur diverses thématiques qui le touchent et qui ont un rapport avec notre pays ou avec l’actualité qui nous entoure. Chaque poème est traduit dans les 3 langues nationales et est ensuite publié sur le site www.poetenational.be ainsi que dans les médias. La traduction des poèmes est réalisée par le collectif des traducteurs de la Maison internationale des Littératures Passa Porta à Bruxelles.
Une fois la période de deux ans terminée, le Poète national cède alors son titre à un autre poète originaire d’une autre communauté linguistique. C’est ainsi qu’en 2016 Laurence Vielle prendra la place de Charles Ducal qui deviendra alors son ambassadeur lors des différentes rencontres
auxquelles elle participera.