• Nouvelles

Troisième poème de Carl Norac en tant que Poète National

« Dans le cadre de l’action « Fleurs de funérailles », les échanges que j’ai eus avec la famille mettaient en lumière la sensation que les morts sont aujourd’hui des chiffres. Paradoxalement, alors qu’on n’a jamais autant parlé d’une maladie,qu’elle occupe toutes les pensées et les médias, celles et ceux qui en sont victimes semblent rendus plus anonymes, une statistique chassant celle de la veille. »

 

Ce chemin-là

 

Sur ce chemin-là, les morts sont devenus des chiffres.

Tu as appris la biologie, les lois du monde le plus immédiat.

Tu connais même des mots obscurs et anciens pour parler du soleil.

Cependant, tu ne vois plus ces morts qui échappent à notre regard.

Alors, comme un sursaut en ton confinement,

tes pensées vont leur propre sentier, libres,

tu aspires à ce que se dessine au moins un visage,

une main peut-être fermée, mais avec des lignes franches.

Est-il encore humain l’homme-chiffre, droit comme un 1,

2 pour tomber moins vide ensemble, courbé comme 3,

assis en 4, fuyant en 5, cœur à l’envers 6,

puis 7 rigide, en 8 pour une dernière danse,

redressé fier en 9 avant de tomber ?

Peut-on encore lui rappeler avant qu’il ne repose

la chanson désobéissante de son enfance ?

Ou lui dire comme ça, sur ce chemin-là :

« Tu as combattu quelques invisibles, ri, aimé, persiflé,

envoyé promener, conclu, protesté, désarmé,

tu as heureusement fait des folies de ton sort,

tu t’es trompé, tu as donné raison ou tort,

tes pas t’ont emmené parfois derrière le temps.

Alors Amie, Ami, même illusoires, si éphémères,

que ces quelques lignes t’enlèvent un instant

de la misère des ombres et des nombres.

Ici n’est pas litanie, ni fol espoir,

mais que la nuit te soit douce

comme une aube arrivée un peu tard :

qui que tu sois, qu’on t’aie tenu ou pas la main,

tu deviens plus que jamais ce chemin.

 

 

Poèmes-vidéos

Une initiative du Soir et du Poète National

 

Index :

Maya Racha lit Taha Adnan : lire le texte (+ accès vidéo)

Manuela Sanchez lit Eric Brognet : lire le texte (+ accès vidéo)

Laurie Degand lit Thibaut Creppe : lire le texte (+ accès vidéo)

Almamy Barry lit Véronique Daine : lire le texte (+ accès vidéo)

Antoine Cogniaux lit Aurélien Dony : lire le texte (+ accès vidéo)

Thierry Hellin lit Charles Ducal : lire le texte (+ accès vidéo)

Babetida Sadjo lit Aliette Griz : lire le texte (+ accès vidéo) 

Isabelle De Hertogh lit Caroline Lamarche : lire le texte (+ accès vidéo)

Alexandre von Sivers lit Pascal Leclercq  : lire le texte (+ accès vidéo)

Adia Panteleeff lit Karel Logist : lire le texte (+ accès vidéo)

Fabrizio Rongione lit Lisette Lombé : lire le texte (+ accès vidéo)

Jean Luc Piraux lit Veronika Mabardi : lire le texte (+ accès vidéo)

Marie Paule Kumps lit Christian Merveille : lire le texte (+ accès vidéo)

Françoise Gillard lit Yves Namur : lire le texte (+ accès vidéo)

Pietro Pizzuti lit Carl Norac : lire le texte (+ accès vidéo)

Marianne Basler lit Jean-Luc Outers : lire le texte (+ accès vidéo)

Florence Hebbelynck lit Francisco Pittau : lire le texte + accès vidéo)

Bernard Yerlès lit Timotéo Sergoï : lire le texte (+vidéo)

Nicolas Buysse lit Vincent Tholomé : lire le texte (+ accès vidéo)

Hélène de Saint-Père lit Anne Versailles : lire le texte (+ accès vidéo)

Benoît Verhaert lit Laurence Vielle : lire le texte (+ accès vidéo)

Eliot Jenicot lit Jean-Pierre Verheggen : lire le texte (+ accès vidéo)

 

Bernard Yerlès lit Timotéo Sergoï : lire le texte

 

Maya Racha lit Taha Adnan : lire le texte

 

Thierry Hellin lit Charles Ducal : lire le texte

 

Pietro Pizzuti lit Carl Norac : lire le texte

 

Benoît Verhaert lit Laurence Vielle : lire le texte

 

Babetida Sadjo lit Aliette Griz : lire le texte

 

Françoise Gillard lit Yves Namur : lire le texte 

 

Eliot Jenicot lit Jean-Pierre Verheggen : lire le texte

 

Laurie Degand lit Thibaut Creppe : lire le texte

 

Antoine Cogniaux lit Aurélien Dony : lire le texte 

 

Almamy Barry lit Véronique Daine : lire le texte 

 

Manuela Sanchez lit Eric Brognet : lire le texte

 

Nicolas Buysse lit Vincent Tholomé : lire le texte

 

Marie Paule Kumps lit Christian Merveille : lire le texte

 

Hélène de Saint-Père lit Anne Versailles : lire le texte

 

Fabrizio Rongione lit Lisette Lombé : lire le texte 

 

Florence Hebbelynck lit Francesco Pittau : lire le texte

 

Isabelle De Hertogh lit Caroline Lamarche : lire le texte

 

Jean Luc Piraux lit Veronika Mabardi : lire le texte

 

Adia Panteleeff lit Karel Logist : lire le texte

 

Alexandre von Sivers lit Pascal Leclercq : lire le texte

 

Marianne Basler lit Jean-Luc Outers : lire le texte 

 

Lire l’article : ici

 

 

Une initiative du Soir.

 

 

Avec le soutien de la Loterie Nationale et ses joueurs.

 

Carl Norac : « Fleurs de funérailles »

Poème écrit dans le cadre du projet « Fleurs de funérailles/Gedichtenkrans » initié par Carl Norac et coordonné par les partenaires du projet Poète national (nous vous invitons à découvrir le projet et les poèmes).

Read More

Deuxième poème de Carl Norac en tant que Poète National

Une des missions du Poète National est d’écrire, durant son mandat, douze poèmes liés à l’actualité ou l’histoire de notre pays.

En cette période de crise sanitaire, il a pris à bras le corps ce sujet qui nous touche tous : le coronavirus. Traité avec douceur, caractère et une pointe d’humour, Carl Norac nous offre ainsi quelques mots de poésie qui apaisent les angoisses de ces jours difficiles…

 

UN ESPOIR VIRULENT

 

J’ai attrapé la poésie.

Je crois que j’ai serré la main

à une phrase qui s’éloignait déjà

ou à une inconnue qui avait une étoile dans la poche.

J’ai dû embrasser les lèvres d’un hasard

qui ne s’était jamais retourné vers moi.

J’ai attrapé la poésie, cet espoir virulent.

Read More

Les derniers mots d’Els Moors en tant que Poète Nationale

Les fameuses lignes « Arrêtez-vous et pleurons au souvenir d’un être aimé et d’un campement, aux confins de la dune, entre Dakhoul, Hawmal », sont du poète arabe Imrou oul Qaïs. Mort en 540 après J.-C., Imrou oul Qaïs a passé sa courte vie de prince à louvoyer entre la poésie et les affaires d’État. Or les poètes arabes qui n’étaient pas nés princes dans le désert étaient non moins respectés de tous, voire consultés par le roi lorsqu’il avait besoin de conseils. Leur réputation provenait des interminables récitations vespérales autour des feux de camp. Depuis toujours, la poésie était considérée comme l’archive des moeurs, des coutumes, de la langue et de l’histoire de la communauté*2. La charge bisannuelle du Poète National ne requiert pas, bien sûr, du poète qu’il rende conseil au roi et aux politiciens. Dans un pays où, pendant des décennies, les crises communautaires se succèdent et sont fabriquées pour détourner l’attention d’autres abus, le Poète National n’a pas une seconde à perdre, à la différence des politiciens.

Read More

Les premiers mots de Carl Norac en tant que Poète National

Je vous adresse tout d’abord quelques mots en néerlandais, une langue que je suis en train d’apprendre plus profondément. Je la comprends, je la parle mal. Être Dichter des Vaderlands, ce sera un voyage profond dans la Belgique telle qu’elle est, telle qu’on voudrait qu’elle soit davantage. Ce sera pour moi aussi un voyage passionnant dans une langue. Cet amour de la Flandre que j’ai toujours eu, cette envie d’échanges, de voyages au cœur des mots, je vais pouvoir les dire de plus en plus. Ce sera un des bonheurs des deux ans qui viennent.)

Quelle étrange idée qu’un Poète National, n’est-ce pas ? me demande-t-on parfois. Se promène-t-il avec une couronne de fleurs sur la tête ? Est-il un confident du pouvoir ou de quelque société secrète de l’esprit ? Je réponds que l’importance n’est pas ce titre, mais ce qu’on peut espérer en faire avec conviction, humilité. Je suis impressionné par l’action et les poèmes de Charles Ducal, Laurence Vielle, Els Moors, ainsi que par l’ensemble des partenaires que je remercie de tout cœur et qui font que ce projet est aujourd’hui une réalité en mouvement, le mouvement de la poésie.

Read More

Premier poème de Carl Norac en tant que Poète National

Le premier poème de Carl Norac rend hommage au pouvoir de la poésie dans le monde d’aujourd’hui.

 

Poème pour l’enfant au bord d’une page

 

La poésie fait son nid d’une main à peine ouverte,

elle peut suivre les lignes de la paume

et aussi vivre  dans un poing.

Elle est ce souffle inattendu qui patientait en toi,

ce temps posé sur l’instant, mais qui dure.

Si tu veux la dresser, change de livre,

délaisse les gens qui veulent la définir.

Elle aura toujours le coup d’aile d’avance

de l’oiseau quand tu veux l’attraper.

Read More

Le Poète National 2020 sera CARL NORAC

Pour ce quatrième mandat, le projet Poète National a choisi d’élire un francophone pour prendre la relève d’Els Moors. À partir du Gedichtendag 2020, le Montois Carl Norac sera donc le nouvel ambassadeur de la poésie belge, au-delà des frontières linguistiques du pays. Il héritera ainsi du titre honorifique de Poète National, déjà porté par Charles Ducal, Laurence Vielle et Els Moors.

Dès janvier 2020, et pendant deux ans, la mission de Carl Norac sera d’écrire des poèmes inspirés par notre pays, son histoire et son actualité, de rencontrer le public et les écoles mais aussi et surtout de mieux faire connaitre la poésie belge à travers le pays et même au-delà de nos frontières. Il sera, dès le 23 avril, l’ambassadeur officiel d’Els Moors, jusqu’à la fin de son mandat, et sera associé à certains de ses projets. Els soutiendra, quant à elle, son successeur du côté néerlandophone du pays, en 2020-2021

Read More

7e poème d’Els Moors en tant que Poète Nationale

Le réalisateur Dominique Henry et la Poète Nationale Els Moors ont collaboré autour de la création d’un documentaire mettant en lumière le canal Charleroi-Bruxelles et celui de Willebroek. Dominique a entrepris ce voyage, inspiré par l’idée du Tour de Belgique réalisé par Els et Laurence Vielle. Ce septième poème de notre Poète Nationale résulte des pérégrinations le long des canaux belges et se pose, en quelque sorte, comme la bande-annonce du documentaire.

 

Read More

Els Moors marche pour le climat à Anvers!

« Pas de climat, pas de chocolat »

« Graag een zeespiegel even laag als mijn punten vandaag »

« The world is getting hotter than young Leonardo DiCaprio »

 

La marche pour le climat, devenue une rencontre hebdomadaire chaque jeudi, rassemble les jeunes autour de la création de slogans originaux. Notre Poète nationale, Els Moors, a décidé de se servir de ce multilinguisme autour des slogans pour écrire un poème sur le climat. Elle a parcouru la marche du jeudi 28 février, à Anvers, avec son carnet de notes et y a rassemblé un ensemble de proverbes et slogans. Els s’est étonnée mais surtout réjouie du talent de ces élèves qui s’absentent des classes pour marcher pour le climat.

 

« Nous devons conserver tous les mots et les slogans sur le climat. Je pense vraiment qu’ils peuvent changer le monde. Vous devez simplement les formuler de façon à enthousiasmer et communiquer de l’énergie aux autres. […] En tant que Poète nationale, je pense que c’est une démarche très linguistique, tout se passe vraiment dans la formulation des choses », dit Els Moors, présente à Anvers.

 

 

La jeune Suédoise, Greta Thunberg, était également sur place et partage l’opinion d’Els selon laquelle il existe d’innombrables slogans de qualités sur le climat. Cependant, une phrase tout en simplicité comme « What do we want ? Climate justice ! » montre sans détour ce qui doit changer.

Vous pouvez retrouver/écouter le reportage complet ici.

5e poème d’Els Moors en tant que Poète nationale

Ruisbrousse. Un manuel pour la Forêt de Soignes est un projet développé par le Poète National, Poëziecentrum et Projet Horizon+. La Poète Nationale Els Moors, accompagnée de l’écrivain et musicien Dirk Elst, se sont immergés dans la Forêt de Soignes. Leurs expériences et enregistrements sonores ont constitué la source d’inspiration des poèmes d’Els. Le manuel fournit des informations sur les projets développés par Horizon+ telles que les portes d’entrées ou les corridors naturels qui renforcent la forêt et les zones environnantes.

 

démesurément profonde

et haute outre mesure

et longue et large

 

je me sens comme

flottant au hasard dans l’ampleur

du vent

 

aspirée

vers un commencement

ne trouvant rien

 

qui n’ait déjà

ailleurs voulu naître

à la vie

 

fracassée par

une pure lumière

aveugle

 

je suis

sans image

reposant

 

dans tout ce qui

indivisible coule

de par le monde

 

L’union que l’homme spirituel sent avec Dieu, lorsque celle-ci se révèle à l’esprit comme étant sans fond, est profonde, haute, longue et large, et tout cela sans mesure. Dans cette révélation, l’esprit se rend compte que, grâce à l’amour, il s’est immergé au-delà de lui-même, dans la profondeur, qu’il est passé au-delà de lui-même en hauteur, et qu’il s’est échappé à lui-même dans la longueur. Il se sent égaré dans la largeur, habitant une connaissance inconnue. Il se sent encore s’écoulant au-delà de lui-même dans l’unité, à travers le sentiment de l’union et de l’adhésion à Dieu, et à travers une mort totale qui le fait trépasser dans la vie vivante de Dieu, là où il sent qu’il est une seule vie avec lui.

De : La pierre brillante. Les sept clôtures. Le sept degrés de l’amour. Livre des éclaircissements,
p.58-59, Jan van Ruusbroec, ed. Abbaye de Bellefontaine, Bégrolles-en
Mauges, 1990, vert. Louf, A.

Read More

JOURNÉE DE LA FORÊT DE SOIGNES : 21 OCTOBRE

JOURNÉE DE LA FORÊT DE SOIGNES : 21 OCTOBRE

Le 21 octobre 2018, se tiendra la Journée de la Forêt de Soignes qui sera l’occasion pour notre Poète nationale, Els Moors, de proposer au public les poèmes que lui a inspirés la forêt durant sa résidence d’été au sein de la Forêt de Soignes : Ruisbrousse. Een handleiding voor het Zoniënwoud. Cette unique publication sera pour l’occasion traduite en 4 langues – français, néerlandais, allemand et anglais – et offerte aux visiteurs sur place. Avant la présentation du livre, une Roue de Poètes aura lieu à travers les bois !

Dans le livret, le public pourra non seulement lire les poèmes forestiers de Els mais aussi en apprendre davantage sur la stratégie mise en place par Horizon+ pour améliorer la connectivité de la Forêt de Soignes. Plusieurs des résidents ayant investi la forêt seront également mis en lumière. L’artiste Kristof Morel a notamment choisi de représenter des animaux sur des vitres monumentales au format de vitraux de cathédrale, à la hauteur de la forêt. L’écrivain et musicien Dirk Elst et la poète Els Moors ont capturé les sons de la forêt. Ils ont ensuite travaillé ensemble sur la création d’une pièce radiophonique, la forêt agissant comme le troisième musicien.

Le lancement du livre sera précédé d’une Roue des Poètes, lors de laquelle une multitude de poètes belges, tant francophones que néerlandophones, attendront le public au cœur de quatre magnifiques emplacements de la forêt. Les poètes suivants seront présents : Els Moors, Charles Ducal, Laurence Vielle, Antoine Boutte, Dominique Masaut, Michaël Vandebril, Tom Nisse, Seckou Ouologuem, Lisette Lombé, Vincent Tholomé, Claude van de Berge, en Dirk Elst! Le public, scindé en quatre groupes, se déplacera de lieu en lieu pour écouter les poètes à l’œuvre. La promenade passera également le long des fenêtres que Kristof Morel a créés à la demande d’Horizon+.

L’inscription à cet événement est exigée en raison d’un nombre de places limité : inscription via ce lien.

 

Read More